Chanson pour les enfants l'hiver

 

Dans la nuit de l'hiver

galope un grand homme blanc

c'est un bonhomme de neige

avec une pipe en bois

un grand bonhomme de neige

poursuivi par le froid

il arrive au village

voyant de la lumière

le voilà rassuré.

Dans une petite maison

il entre sans frapper

et pour se réchauffer

s'assoit sur le poêle rouge,

et d'un coup disparait

ne laissant que sa pipe

au milieu d'une flaque d'eau

ne laissant que sa pipe

et puis son vieux chapeau.

 

Jacques Prévert

Hiver

 

Hiver, vous n'êtes qu'un vilain!

Été est plaisant et gentil...

 

Été revêt champ, bois et fleur,

De sa livrée de verdure

Et de maintes autres couleurs...

 

Mais vous, hiver, vous êtes plein

De neige, vent, pluie et grésil...

Hiver, vous n'êtes qu'un vilain !

 

Charles D'Orléans

Il a neigé

 

Il a neigé dans l'aube rose,

Si doucement neigé

Que le chaton noir croit rêver.

C'est à peine s'il ose

Marcher.

Il a neigé dans l'aube rose.

Si doucement neigé

Que les choses

Semblent avoir changé.

 

Maurice Carême

La neige au village

 

Lente et calme, en grand silence,

Elle descend, se balance

Et flotte confusément,

Se balance dans le vide,

Voilant sur le ciel livide

L'église au clocher dormant.

 

Pas un soupir, pas un souffle,

Tout s'étouffe et s'emmitoufle

De silence recouvert...

C'est la paix froide et profonde

Qui se répand sur le monde,

La grande paix de l'hiver.

 

Francis Yard

 

Quand la neige tombe,

Est-ce une colombe

Qui secoue au vent

Son plumage blanc?

Ou tout un cortège

De blancs perce-neige

Qui suit en dansant

Le Prince Charmant?

 

Annaïk Le Leard

Le premier jour de l'an

 

Les sept jours frappent à la porte.

Chacun d'eux vous dit: Lève-toi!

Soufflant le chaud, soufflant le froid,

Soufflant des temps de toutes sortes,

Quatre saisons et leur escorte

Se partagent les douze mois.

Au bout de l'an, le vieux portier

Ouvre toute grande la porte

Et d'une voix beaucoup plus forte

Crie à tous vent: Premier Janvier!

 

Pierre Ménanteau

Les sapins

 

Les sapins en bonnets pointus

De longues robes revêtus

Comme des astrologues

Saluent leurs frères abattus

Les sapins qui sur le Rhin voguent

 

Dans les sept arts endoctrinés

Par les vieux sapins leurs aînés

Qui sont de grands poètes

Ils se savent prédestinés

A briller plus que des planètes

 

A briller doucement changés

En étoiles et enneigés

Aux Noëls bienheureuses

Fêtes des sapins ensongés

Aux longues branches langoureuses

 

Guillaume Apollinaire

 

Mon beau sapin

 

Mon beau sapin,

Roi des forêt

Que j'aime ta verdure!

Quand, par l'hiver,

Bois et guérets

Sont dépouillés

De leurs attraits,

Mon beau sapin,

Roi des forêts,

Tu gardes ta parure.

 

Toi que Noël

Planta chez nous

Au saint anniversaire!

Joli sapin,

Comme ils sont doux

Et tes bonbons

Et tes joujoux!

Toi que Noël

Planta chez nous

Tout brillant de lumière.

 

Mon beau sapin,

Tes verts sommets

Et leur fidèle ombrage,

De la foi qui

Ne ment jamais,

De la constance

Et de la paix,

Mon beau sapin,

Tes verts sommets

M'offrent la douce image.

 

chanson traditionnelle d'Alsace

 

 

 

Le père Noël est enrhumé

Le père Noël est enrhumé
Préparons lui du thé sucré
Le Père Noël est enrhumé
Je crois qu'il va éternuer!
Atchoum! Atchoum! Pauvre Père Noël!
Atchoum! Atchoum! Il va se soigner.
Le Père Noël est enroué
Il a bu tout le thé sucré
Le Père Noël est enroué
Je crois qu'il va bientôt tousser!
Huhum! Huhum! Pauvre Père Noël!
Huhum! Huhum! Il va se soigner.
Le Père Noël est endormi
Il sortira après minuit
Le Père Noël est endormi
Il est tout au fond de son lit
Chchut! Chchut! Dors Papa Noël!
Chchut! Chchut! Là-haut dans le ciel.

 

 

 

L'as-tu vu?

L'as-tu vu, l'as-tu vu, le petit bonhomme, le petit bonhomme?
L'as-tu vu, l'as-tu vu, le petit bonhomme au chapeau pointu?
On l'appelle le Père Noël, par la cheminée, par la cheminée,
On l'appelle le Père Noël, par la cheminée il descendra du ciel.
Il apporte des joujoux, sa hotte en est pleine, sa hotte en est pleine
Il apporte des joujoux, sa hotte en est pleine et c'est pour nous!

 

 

 

 

Clarté d’hiver

 

Noêl s’est nourri de miel

De brioche et de lumière

Il a trempé dans la crème

Chaque grelot d’herbe claire.

Mille mille cloches neigent

Aux quatre coins de l’hiver

Et toute la maison rêve

Dès qu’on ouvre la fenêtre.

 

Catherine de Lasa